Focus sur la Klamath : l’algue bleue sauvage


Une microalgue rare


La « Klamath », appelée aussi « AFA » (de son nom botanique : Aphanizomenon Flos Aquae, « la fleur invisible de l’eau ») est prélevée dans un seul endroit au monde, le lac Klamath en Oregon (USA). Notre partenaire fait parti des quatre compagnies locales qui se partagent cette ressource naturelle.


La protection de son écosystème unique


Notre fournisseur dont nous avons visité les installations, respecte les périodes rares de l’année propices à une récolte dans des conditions optimales. Ce qui permet notamment d’éviter la contamination de l’AFA par la microcystine, une autre micro-algue, qui elle, peut être toxique. La demande du marché étant devenue très forte, certains producteurs récoltent sur des périodes plus étendues commercialisant ainsi constamment une Klamath de moindre qualité.


Des critères de qualité exigeants

Une importation en directe : une traçabilité totale


Nous travaillons en direct du producteur depuis plusieurs années, ce qui assure une qualité et une traçabilité optimale. Étant consommateurs de klamath, nous portons une grande attention à la méthode de séchage employée (Liqua Dry’s® BioActive Dehydration™) qui préserve incontestablement les 115 nutriments (particulièrement de la chlorophylle, la vitamine B12, la phénylétilamine et les acides aminés) naturellement présents dans l’algue.
Une double analyse effectuée à chaque réception nous garantie sa pureté.

Un contrôle qualité stricte

En sus, des analyses à réception, récolter une algue sauvage mérite un contrôle constant de la part de notre fournisseur conscient de travailler un produit se développant dans un milieu sauvage. Ce dernier effectue des contrôles de l’eau du lac toutes les heures en période de récolte.


La grande qualité de notre klamath est aussi liée à sa période de récolte –  au moment des eaux les plus froides, au printemps et à l’automne

Les récoltes se font au printemps et en automne, période de l’année où les eaux restent relativement froides ce qui assurent la qualité de notre Klamath. En effet, lorsque les eaux du lacs montent en température d’autres micro-algues toxiques (microcystine) peuvent apparaître dans certaines zones.

Les dérives du marché

Selon les marques et les distributeurs, un prix bas signifie qu’il existe un risque qu’elle soit coupée avec d’autres algues (au mieux de la Spiruline).

Reconnaître une Klamath de qualité

Comme tous produits, différentes qualités existent, tous les stades de la récolte à la livraison doivent être pris en compte afin de définir la qualité du produit.

  • La récolte et l’origine : Connaissez-vous des périodes spécifiques de récoltes ? Votre revendeur travaille t-il en direct avec le producteur ?
  • Analyses et certifications : Le fournisseur peut-il vous fournir des analyses complètes microbiologiques, taux de microcystine, pesticides, tests bio-électroniques de Vincent, valeurs nutritionnelles complètes ?
  • Traçabilité : Le numéro de lot doit permettre en quelques minutes au revendeur de retrouver le lot et les analyses réalisées sur celui ci. Tous documents peuvent être transmis dans la journée à la personne qui en fait la demande. Le service commercial de Sol Semilla est à même d’envoyer tout document sur demande.

  • La méthode de fabrication : Les méthodes de récoltes propres, le procédé de séchage respectueux du produit, la compression et le stockage dans un environnement sain (à l’abri de la chaleur et de la lumière) sont primordiaux pour assurer la qualité du produit final et sa conservation.

  • Discours commercial sensé et conseils avisés : La Klamath est une algue complète qui agit sur le système nerveux. Le revendeur se doit de ne pas sur-vendre les effets de la Klamath en précisant que ses effets et propriétés seront variables selon chaque personne. Nous conseillerons toujours d’aller consulter votre naturopathe.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *